Ce matin, à l'heure où j'aurais dû me trouver dans mon bureau, je lus sur un crayon de khôl : "respecte les yeux sensibles".
Je ne pus alors que déplorer le manque de discernement d'une espèce qui accorde aux yeux ce qu'elle refuse obstinément aux âmes.

Fiat lux (pour les plus jeunes)