Quelques-uns d'entre vous, m'ont fait, alors que j'annonçais vouloir changer de ligne éditoriale sous peu, l'honneur de s'enquérir de la forme à venir, non du punk, mais de mes élucubrations.
Puisque je ne puis rien vous celer, je fais fi de mes infantiles cachotteries et vous livre tout de go ce secret jalousement gardé : je vais devenir la première blogueuse mode nevarsinienne influente. Ceux qui me connaissent personnellement ne le savent que trop bien, la nippe est mon oxygène et le style ma raison de vivre. Depuis des années, je frémis dans l'ombre des Garance, Pauline ou Coline et attends mon heure en rongeant la lanière de mon sac Vuitton.
Mais c'est décidé, le changement c'est maintenant et le coming out, c'est tout de suite. En avant-première et pour vous, lecteurs fidèles et bien-aimés, mon premier billet mode. Vous pourrez dire, lorsque je ferai la Une de Cosmopolitan, du Figaro Madame et de Télé Loisirs, "j'étais là". Votre oeil brillera et une larme discrète et pudique fera vibrer les étoiles de votre regard lorsque vous penserez à ces premiers instants magiques que nous vécûmes ensemble. Allons, l'Histoire n'attend pas, savourons tout de suite ce moment grandiose qui va changer nos vies.

En ces beaux jours printaniers, j'ai eu irrésistiblement envie de sortir de mes placards ma tenue préférée pour un look "trendy-randonnée" qui laissa plus d'un pêcheur du dimanche aussi coi que ses carpes.

mode4.jpg
- Chapeau de la chapellerie Beyssac, only at Nevarsin (je suis si cruelle)
- Pull corail acheté pour faire plaisir à la vendeuse qui trouvait que l'anthracite n'était pas ma couleur (cette cruche inepte, toutes les couleurs sont miennes)
- Jupe à 5 euros, garantie cousue par des enfants chinois un peu moins feignasses que le mien
- Sur le mollet : fond de teint n°23, "Jarret flamboyant" de chez Dior.



Et le détail qui rend tout simplement irrésistible cette tenue somptueuse : le pied en dedans (pratique pour marcher, infaillible pour donner l'air intelligent, imparable pour changer la société et faire triompher l'égalité entre hommes et femmes).

mode3.jpg
Fausses Converse en plastique moches - fabriquées dans l'atelier voisin de celui de la jupe - merveilleusement accessoirisées de socquettes Bleuforêt mauves. Car le mauve va avec tout, en particulier avec la couleur corail. Cette photo est tout simplement sublime.


Mais je ne vous ai pas encore tout dit. Cary Grant, qui partage ma passion dévorante pour la mode et dont l'incomparable goût lui fait sérieusement songer à devenir consultant pour Armani, sera de l'aventure. Enfin un blog mode mixte pour vivre en couple le merveilleux destin des beautiful people. Je sais, c'est trop de bonheur iridescent pour vos minables vies de médiocres.

mode1.jpg
(Mon Dieu, mais comment peut-on être aussi beau et élégant, c'est presqu'inhumain ? )
- Chaussures de soirée Nike
- Chaussettes de soie en carrés Hermès recyclés par des enfants Pakistanais unijambistes
- Pied en dedans : Cary-Grant-le-Magnifique


mode2.jpg
Casquette édition ultra limitée, griffée Groupama, portée en mode loosy-dandy. Le top ultime de la classe internationale.

Je ne voudrais pas créer une émeute à Nevarsin, the place to be pour tous les modeux et modeuses du monde, mais Cary Grant et moi organisons un vide-dressing très prochainement.


Fiat lux (ce film est une pure merveille, soit dit en passant)